L'UFML salue les positions du Président du conseil national de l'ordre

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Par le dr jérôme marty, mg s1, president de l'ufml

Jerome Marty

L'UFML salue les positions du Président du conseil national de l'ordre, en particulier sur le CAS, et le décret sur les liens d'intérêt...
Monsieur le Président, vous avez dit que le tact et la mesure restaient une prérogative ordinale. Vous avez regretté les dispositifs mis en place par les partenaires conventionnels pour sanctionner les médecins.
Vous avez exprimé le risque du CAS, les doutes de la profession et le peu d'attrait de celle-ci pour un CAS vendu à grand frais par un syndicat signataire et le directeur de l'assurance maladie.
Vous avez rappelé que le décret sur la transparence ne pouvait écarter les dispositifs financiers, les bénéficiaires de conventions et taxer les médecins dès les premiers euros.

Vous parlez ! Monsieur le Président, vous parlez, à quelques mois de la lettre "vous vous taisez" que l'UFML avait adressée à l'institution ordinale nationale et à son président. Et nous saluons vos paroles.
Vous parlez ! Et nous ne pouvons que constater le changement de ton, de méthode et d'orientation.
Vous parlez et vous demandez aux syndicats signataires de modifier les textes qu'ils ont voté, les décisions qu'ils ont prises, et qui engagent la profession et la menacent. Syndicats qui n'ont eu de cesse, rappelons-le, de s'opposer à l'ordre (paiement à la performance, prérogative du tact et mesure, loi sur les conflits d'intérêt...).
Vous parlez, Monsieur le Président et devez parler encore, sur le risque de mise en place des réseaux de soin, sur la perte de liberté de choix pour les patients induite par le remboursement différencié, sur la perte de liberté d'action et de prescription pour les médecins à l'intérieur de réseaux où ils ne seront plus qu'effecteurs de soin.
Vous parlez, et nous vous espérons à nos côtés pour dénoncer le don de notre système de santé aux financeurs.
Vous parlez et vous agissez sur le décret sur la transparence.
Il doit en être de même sur la problématique des réseaux de soin.

Monsieur le Président, l'UFML tient à saluer vos prises de positions, et insiste sur l'urgence d'une prise de position claire sur la loi pour les réseaux de soin, examinée au Sénat le 17 Juillet et votée le 24. Les patients et les médecins l'attendent...

Partagez cet article

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
AddThis Social Bookmark Button

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères
conditions d'utilisation.