4 ème Réunion départementale - Paris - 75 - UFML - 25 avril 2013

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

4 ème Réunion départementale - Paris - 75 - UFML - 25 avril 2013 à 21h00

paris

Petit manuel

de survie

en milieu conventionnel

hostile

Etat des lieux
L’avenant N°8- Dr Scavannec
Réseaux de soins et déserts médicaux- Dr Eccher - Dr Le Coarer Luck
Laboratoire de biologie médicale- Dr Awada (BIOPRAT)
Cabinets de radiologie- Dr Petrover, Dr Guerini (URF)
Syndicat des internes des hôpitaux de Paris- Dr Lenglet

Union et Action

L’UFML - Dr Perrin
La médecine libre - assurance santé - Dr Bajer
Le monopole de la sécurité sociale et le droit européen - Dr Landry
SyndicAction - Dr Esnault - Dr Natowicz

Avec la participation des Docteurs Jean Paul Hamon (président de la FMF) et Philippe Cuq (président de l'UCDF)

INVITATION A LA REUNION

CR de la Réunion UFML Jeudi 25 Avril 2013 (Pitié Salpétrière)

 

Nous étions environ 150, peu de jeunes...

Thèmes abordés

- L'UFML

Comment est né l' UFML: via la révolte des pigeons

Ce que veut l 'UFML :

-un secteur unique donc une revalorisation du C et CS à sa juste valeur. Le tarif du C en France est le plus bas d'Europe.

- le retrait de l'avenant N°8

- Les réseaux de soin

Le danger est bien là : nous serons des effecteurs de soins qui perdent leur liberté puisque les mutuelles seront les payeurs et les décideurs.

La CPAM est exangue (elle a pourtant finançé Sophia....119 €/an/patient pour

103 000 diabétiques en 2011= 12 Millions d'€)) La solution des énarques est de privatiser le remboursement des soins via les mutuelles et assurances privées.

Système perdant/ perdant pour les médecins et les patients.

Les médecins perdent leur indépendance de prescription et de revenus, et les patients verront leurs contrats indexés sur leurs risques avec des grosses primes pour les plus malades.

Médecine à 2 vitesses en route : faire la queue pour une" médecine lowcost "dans les centres de santé des mairies, des ARS et des mutuelles, ou médecine libérale auprès de médecins déconventionnés.

- Le CAS (Contrat d'accès aux soins) présenté comme une aubaine par la CSMF.

Notons que le SML l'un des syndicats signataires de l'avenant N°8 n'encourage pas ses adhérents à signer ce contrat !

Les points importants de ce contrat (parus au JO) sont :

-la perte de liberté tarifaire: les honoraires sont bloqués sur les tarifs pratiqués en 2012 définis par la CPAM soit + 100 % du TO = 46 €

-la stabilité (30 %) puis l'augmentation des actes en secteur 1

-le contrôle tous les 3 mois par la caisse, qui fixe les objectifs du trimestre à venir

-le remboursement rétrospectif des charges sociales correspondant aux actes effectués en secteur 1

-en cas de résiliation du contrat par la caisse ou le médecin (qui est censé pouvoir le demander au bout d'un an), celui-ci devra rembourser ces sommes.

Notons bien qu'il fallait que 30 % des médecins S2 signent le CAS pour qu'il soit effectif dans l'avenant N°8....sur le contrat cette réserve a disparu.

Cette option est présentée comme une participation des médecins à l'effort nécessaire pour une facilité d'accès aux soins des Français. Intoxication par les médias: les problèmes d'accès aux soins ne concernent que l 'optique et le secteur dentaire mal remboursé (n 'oublions pas que les plus défavorisés ont la CMU dans notre pays).

Les compléments d'honoraires devraient être parfaitement remboursés par les mutuelles si celles-ci supprimaient leurs frais de publicité.

- Présentation du risque de contrôles et sanctions par la CPAM.

Les médecins qui ont 4 étoiles sur une ligne de leur RIAP sont particulièrement visés. Ils risquent la visite d'un médecin contrôleur intéressé financièrement à la sanction possible.

- Les biologistes ont expliqué le scandale de cette profession : sous couvert d'une sécurité de dosage dans de grosses structures privées financières, les petits labos deviennent des centres de prélèvement et ne survivent plus à la baisse de leur nomenclature.

- Les radiologues voient leur actes baisser depuis des années pour financer la revalorisation des généralistes qui n'ont obtenu que 5 €/ an pour les patients de plus de 85 ans !!!

- Le président de la FMF le Dr JP Hamon a précisé que la FMF est le seul syndicat qui a signé la convention mais pas l'avenant N°8 qui condamne la médecine libérale.

- Le président de l’UCDF l'Union des Chirurgiens De France, le Dr Cuq a reprécisé le piège du CAS; il faut le refuser pour fragiliser l' avenant N°8 qui se ridiculise avec une proposition refusée par la profession.

- Le président d'un syndicat d'internes nous rapporte qu'un sondage montre que les futurs médecins français n'envisagent plus de s'installer en libéral : ils considèrent ce mode d'exercice sinistré par l'avenant N°8.

- Présentation d'une diapositive sur la fin du monopole de la sécurité sociale (lois européennes)

 

- Actions proposées par l'UFML :

       1) Syndicaction

     But de l'action

-fusionner les trois syndicats

-puis retirer la signature de l'avenant N°8 (le code de santé publique le prévoit)

 

Modalités

Collecter le montant des adhésions aux trois syndicats "représentatifs" (900 €) pour réaliser une adhésion en masse et devenir majoritaire démocratiquement dans leur assemblée générale. Cette somme de 900 € est sous séquestre jusqu'à ce que le nombre suffisant soit atteint.

Pour plus d'informations http://www.syndicaction.fr/

 

2) Union FMF-UCDF-UFML

 

3) la LML : La Médecine Libre – Assurance santé

 

Le DR Benjamin Bajer étudie la possibilité de créer une mutuelle sans frais de publicité.

Cette manne financière permet de payer aux médecins une prestation qui correspond à une rémunération juste de leurs actes avec des contrats d'assurance pour les patients, compétitifs avec ce qui existe sur le marché.

Un médecin correctement rémunéré passera le temps nécessaire avec son patient sans multiplication des actes favorisée par une consultation sous payée à 23 €, non revalorisée depuis des années par la CPAM.

 

4) Menace d'un mouvement de grève générale et dur de toutes les professions de santé à la rentrée prochaine.

Partagez cet article

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
AddThis Social Bookmark Button

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

0 / 300 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 300 caractères
conditions d'utilisation.